Les voix tues

Le carnet vise à rendre compte des découvertes accomplies et les interprétations avancées d’une recherche menée principalement à Paris sur les lettres de suicide, factuelles ou fictionnelles, écrites en France pour la période du XVIIIe au XXe siècles. Il s’agit d’une étude en littérature française, s’appuyant sur des romans, plus rarement des pièces de théâtre, mais surtout sur des documents – considérés comme monuments – glanés dans différents fonds d’archives (Archives nationales, Archives de la préfecture de police de Paris, Archives de la ville de Paris, Archives départementales de l’Eure-et-Loir). Seront présentés autant des textes du corpus que des intuitions de lecture.
Notre travail ne prétend pas à l’exhaustivité. Il vise moins à dresser un panorama représentatif des suicides d’une époque qu’à voir comment le scripteur se détache d’un fond historique et se défait d’une identité déterminée pour se réinventer. Partant d’une analyse des discours, l’étude explore les procédés littéraires et les éléments matériels qui pointent vers une dernière subjectivation de l’individu. La lettre de suicide est à la fois produit et instrument d’une « technique de soi »(M. Foucault) qui permet au scripteur de présenter aux survivant un masque mortuaire, à travers lequel il se constitue un nouvel ethos et peut tenir un discours émancipateur. Le projet s’intéresse ainsi à la transformation et le décalage que le sujet mourant opère dans l’intervalle de la lettre : « Quand tu liras ces lignes je ne serai plus là. »
Le projet se fait dans le cadre d’une habilitation à diriger les recherches. Il est soutenu par une bourse Feodor Lynen de la Fondation Humboldt (Alexander von Humboldt – Stiftung). Il aboutira à la publication d’une monographie et d’une anthologie.


Auteur : Vincent Platini

Enseignant-chercheur à l'université de Cassel (Allemagne). Boursier du programme Feodor Lynen de la fondation Alexander von Humboldt.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.